Comment protéger naturellement vos fenêtres en bois ?

Comment protéger naturellement vos fenêtres en bois

Les fenêtres en bois sont fabriquées avec un matériau noble. Elles représentent des solutions esthétiques pour orner l’extérieur d’une maison.

Cependant, les fenêtres en bois ont un inconvénient majeur. Elles doivent être correctement entretenues et protégées afin d’assurer leur longévité.

Quels sont les problèmes que peuvent rencontrer les fenêtres en bois ?

Les fenêtres en bois sont indéniablement esthétiques lorsqu’elles sont en bon état. Toutefois, la peinture peut s’écailler avec le temps et des trous apparaissent sur les bords. Ces problèmes proviennent d’un manque d’entretien et de problèmes liés aux intempéries : gel, UV et pluie.

Le gel fait partie des problèmes communs des fenêtres en bois. La glace se forme jusque dans les vitres jusqu’au point de les coincer. Ensuite, le bois peut s’abîmer. Si les menuiseries sont peintes, la peinture se raille.

L’UV fait partie des ennemis du bois à l’extérieur. Lorsque le soleil est au zénith, les fenêtres en bois sont victimes de brûlure superficielle. En conséquence, de petites crevasses apparaissent.

L’humidité est un élément qui peut abîmer rapidement une fenêtre en bois. L’eau de pluie peut augmenter le taux d’humidité du bois. À la longue, des champignons lignivores s’installeront, ce qui favorise l’apparition de moisissure et les attaques d’insectes.

Comment entretenir une fenêtre en bois ?

L’entretien du bois permet d’assurer sa longévité et d’éviter l’apparition de moisissure. Il faut le réaliser régulièrement. Attention, la méthode n’est pas la même selon que le bois est verni ou laissé en l’état brut.

En premier lieu, il faut utiliser du papier verre pour poncer la surface. Ensuite, une brosse est nécessaire pour nettoyer délicatement la poussière. S’il y a des trous, vous devez les reboucher à l’aide d’une pâte à bois.

Pour la fenêtre en bois brut, il suffit de la poncer et d’enlever la poussière. Ensuite, il est possible d’appliquer de la peinture, du vernis ou de la laisser au naturel.

À noter qu’il est recommandé d’appliquer un traitement insecticide pour avoir une meilleure protection. Cette étape est indispensable si vous vous trouvez dans une région humide ou chaude. Pour la finition, vous pouvez également opter pour de la lasure.

Les différents moyens naturels pour protéger les fenêtres en bois

À part un bon entretien, il existe des moyens naturels de protéger les fenêtres en bois : traitements thermiques, application de lasure et peinture.

A lire aussi  Enlever les moisissures sur le bois

Le traitement à haute température est l’une des techniques les plus utilisées. Il consiste à passer le bois dans un four spécial, puis chauffé entre 201 °C et 250 °C. Le matériau devient naturellement plus sombre, imperméable et résistant aux champignons.

Dans le même genre, l’oléothermie est une technique récente. Le bois est chauffé dans un bain d’huile de colza à 130 ° C. Ensuite, il est refroidi dans un bain d’huile de lin et séché. Au final, le bois devient résistant aux chocs, aux flammes et à l’humidité.

La peinture est toujours efficace pour protéger les fenêtres en bois. Il faut opter pour une peinture laque bio pour le côté naturel.

Enfin, la lasure est idéale si votre objectif est de protéger la fenêtre et de la teinter. Certains produits dans le commerce ont la particularité de colorer et de protéger contre les UV.

Qu’en est-il de l’efficacité de l’huile de Tung ?

Depuis quelques années, l’huile de Tung est de nouveau prisée pour protéger les surfaces en bois. Les prises de conscience concernant ce produit se sont révélées en constatant la longévité de la grande muraille de Chine.

Pour rappel, l’huile de Tung est tirée des graines mûres d’un arbre de la famille des Aleurites, une des plus anciennes huiles siccatives. Elle est efficace comme traitement de surface en bois. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pour la protection de votre fenêtre. Vous pouvez en trouver, entre autres, dans la boutique Sol Eco Huile.

Laisser un commentaire